"Stille Liebe, amour secret"

"Stille Liebe, amour secret" - F. Schubert, R. Schumann et J. Brahms

La plupart des compositeurs romantiques étaient entourés de cercles musicaux d’où étaient issus les chœurs féminins.

Ainsi Brahms fonda et dirigea une telle société de 1859 à 1862 : le « Hamburger Frauenchor ». Il composa pour elle une dizaine d’œuvres et conserva toujours une prédilection pour cette formation. Il appréciait particulièrement « le son clair et argentin des voix résonnant dans l’église, surtout accompagnées par l’orgue ». Schumann composa ses œuvres pour chœur féminin en 1848-1849 pour les dames du chœur mixte, le « Chorgesangverein », qu’il dirigeait à Dresde. Schubert, lui, ne dirigea que des chorales d’hommes ; ses pièces pour chœur féminin furent écrites pour les élèves de son amie Anna Fröhlich, professeure de chant au conservatoire de Vienne. Ce programme permet de découvrir les différentes facettes du chœur féminin romantique chez Brahms, Schumann et Schubert, présenté, soit a cappella, soit accompagné par le piano.

Cette partie de l’œuvre chorale romantique reste souvent inconnue du public alors qu’elle révèle de véritables trésors, preuves d’un amour secret des compositeurs romantiques pour cette formation.

Fiche technique : 

Ensemble vocal féminin Polhymnia
15 chanteuses

Christophe Sturzenegger, cors piano 
- 2 cors
- harpe

​Franck Marcon, direction

(possibilité de donner ce programme avec le Geneva Brass Quintet avec ou sans piano)