Eternité (opus 98)

pour chœur de femmes et orgue

"Eternité op.98 a été composée à partir de quatre poèmes tirés des “Motets de l’ombre et du dimanche” d’Edmond Kaiser, un grand ami disparu, figure emblématique de l’aide aux enfants malheureux et délicat poète à ses heures. J’ai écrit une musique aussi sensible qu’expressive dans la simplicité requise par la beauté de ces textes."

Concert de la cathédrale de Lausanne
Lausanne
Octobre 2005
Commanditaire: 
Ensemble Polhymnia
Photo compositeur: